Slide 1
Origines
Slide 1
Origines

Z A K U A, les Origines

Un vent léger, une fraîche brise marine, souffle dans la nuit estivale. L’obscurité a fait place au jour dans le Pays basque français, tandis que les vagues continuent de s’écraser sur les rochers du littoral. Nous sommes en Août 2016. À quelques 10 km au sud de la station balnéaire de Biarritz — lieu de prestige à caractère historique de la côte Atlantique réputé être la perle du rivage de l’extrême sud-ouest de la France, avec ses belles demeures de l’ancienne noblesse et de la haute bourgeoisie dominant le bord de mer.

Dans le village pittoresque de Guéthary (Getaria en langue traditionnelle des Basques), sur la terrasse du restaurant le Poinçon, est assise une jeune femme AMBITIEUSE et de caractère ; plongée une nouvelle fois dans les tréfonds d’un débat créatif. Qui est-elle ?

MATHILDE GUIRAUD. Née le 28 Décembre 1991, la Capricorne n’est autre que la créatrice et designer de ZAKUA. Un dessein qu’elle portait en elle depuis bien longtemps.

Cette soirée-là, la chef d’entreprise sortait d’un restaurant biarrot. Elle s’était rendue à cette seconde adresse de la cuisine française dans le but d’y savourer un dessert avec son ami Peio — un garçon intelligent, un investisseur à l’esprit créatif toujours en mouvement. Le duo, en quête de la typographie de son logo, brainstorme déjà depuis plusieurs jours ; plus que jamais déterminé à trouver celui qui représenterait la marque de sacs et accessoires en peausseries finement traitées dans nos tanneries françaises de renom.

****

Il est presque 23h. En dégustant son Patxaran (une liqueur basque au doux goût de prunelle), Peio saisit un stylo et commence à crayonner sur une serviette en papier. Dans les minutes qui suivent, le support rectangulaire se transforme en un logo ; les lettres de Z A K U A superposées parfaitement sur la surface blanche, s’assemblent et forment la silhouette géométrique d’une pochette.

Une décision qui n’est pas anodine, puisque : « … à l’époque, ne parvenant pas à trouver de pochette pour le mariage de ma cousine, j’ai décidé de fabriquer le modèle que j’imaginais. Mon savoir-faire en couture m’a permis de créer l’accessoire idéal pour l’occasion, » raconte Mathilde Guiraud, qui dessine ses prototypes sous forme de croquis pour ensuite en déterminer les matières, les particularités, et les méthodes d’assemblage.

Sa tagline en trois mots ? Voyage, découverte, et inspiration.

****

Tenace et très attentionnée, la créatrice en maroquinerie artisanale (au masculin et au féminin) est attirée par les pièces de choix — autant dans son travail que dans sa vie quotidienne. Et lorsqu’elle se trouve en face des milliers de cuirs, dans les salles où sont exposées les peaux, c’est les yeux fermés qu’elle pourrait sélectionner les matériaux naturels les plus qualitatifs, dont le toucher est révélateur pour cette professionnelle : en effet, elle a elle-même été artisan français (tapissière décoratrice) et en connaît l’univers jusque dans ses veines ; de plus, elle dispose également d’une large connaissance des codes du luxe (précédemment responsable d’un restaurant dans un hôtel 5-étoiles).

Dans une dynamique de soutien aux travailleurs de la région dans laquelle elle se trouve au moment de la conception d’une collection, et dans un souci du travail impeccablement fait, Mathilde Guiraud veille sans relâche à ce que les articles qu’elle crée et conçoit soient produits par les plus fins artisans. Un travail de fourmis au centre de la création pour transformer des matières précieuses en objets hors du commun, à la croisée des chemins entre le beau et l’utile.

Ainsi débute l’histoire de ZAKUA, pourvue d’atouts considérables sur la scène de l’industrie de la mode et du luxe contemporain — plein d’audace à l’image de sa designeuse. Des ressources au service du monde de l’artisanat local et ses techniques manuelles authentiques.

MADE IN FRANCE, ZAKUA se fit à l’ingénierie d’excellence qui imprègne ces ateliers – combinant avec panache un art minutieux extraordinaire à des technologies de pointe.

****

Issue d’une famille de commerçants, la styliste conceptrice de sacs et petite maroquinerie de luxe ZAKUA a du sang basque du côté de son père. Sa grand-mère et son père sont nés respectivement à Hendaye et Saint-Jean-de-Luz.

Elle a toujours eu un profond respect pour les valeurs. De là, témoignent de son attachement de cœur par sa ville de prédiction Miarritze.

Aura, sidus, mare adjuvant me
— Devise de la commune signifiant « le vent, l’étoile et la mer m’accompagnent. »